0602257455
contact@bienetreavolonte

Quels sont les bienfaits de la diète médiatique ?

Le bien être et la santé avant tout

Quels sont les bienfaits de la diète médiatique ?

diète médiatique

Aujourd’hui dans notre société, l’information est devenue omniprésente. Le problème c’est que cette information n’ est pas forcément bonne pour vous et elle peut même s’avérer très néfaste. En effet, toute l’information que nous percevons au quotidien conditionne notre paradigme ; c’est à dire les différentes croyances que nous avons vis à vis du monde. Même si l’information peut se montrer inoffensive, nous allons pourquoi il est préférable d’ entamer une diète médiatique. 🙂


 

Qu’est ce que la diète médiatique ?

La diète médiatique consiste simplement à se couper des informations provenant de médias généralistes. La diète médiatique ne consiste pas à se couper de toute l’ information autour de nous ; ça serait stupide puisque l’ information est essentielle à notre évolution.

diète médiatique

Malheureusement, les médias généralistes ont tendance à se concentrer sur toute l’information négative qui nous entoure. En effet, les médias utilisent ce qu’on appelle le biais de négativité. Ce biais nous dit que l’Homme à tendance à plus se concentrer sur le négatif de son environnement. Cette attitude provient de la préhistoire. En effet, si un Homme voulait survivre, il était préférable de savoir ce qui est dangereux pour lui. Pourtant la société à bien évoluée mais notre comportement biologique est resté le même. Et les médias en profitent beaucoup.

Les informations toxiques

Vous aurez donc compris que la plus part de l’information que l’on consomme se voit être très négative. Mais vous savez c’est quoi le pire? Le pire c’est que l’on oublie 99% de toutes les informations que l’on consomme. Ça signifie que mise à part conditionner votre cerveau sur le négatif, ces informations se sont révélées inutiles pour vous. De plus, même si vous vous souvenez, la majorité de ces événements sont hors de votre contrôle. C’est pour cela que regarder les informations de sites généralistes possèdent plusieurs inconvénients :

  • L’information encombre inutilement votre esprit
  • Regarder cette information consomme du temps
  • Vous conditionnez votre cerveau sur le négatif

Le parallèle entre information toxique et le fast-food

Citation de Tim Ferris :

Tout comme l’individu moderne consomme trop de calories et trop de calories sans valeur nutritive, les travailleurs de l’information mangent à la fois trop de données et trop de données émanant de mauvaises sources

En effet, Tim Ferris à totalement raison. Aujourd’hui l’information s’est énormément démocratisée grâce à notre modèle sociétal. Le problème c’est que dans cette démocratisation, il y a beaucoup d’informations toxiques qui se sont répandus. Et à la même image que la nourriture fast-food que nous préférons parce qu’elle accessible rapidement ; nous préférons aussi « l’information fast-food » qui plus facilement accessible et c’est également celle là que la norme consomme.

diète médiatique

Le conditionnement de l’information toxique

Comme je viens de le dire, l’information toxique est généralement l’information que la plus part de la population consomme. Et cette information à tendance à nous conditionner en nous faisant percevoir le négatif de ce monde.

Généralement vos amis ou proches vous demandent si ça va et vous la plus part du temps vous répondez que oui ça va. Pourquoi dîtes vous cela ? Et bien parce qu’il est toujours plus simple de dire que ça va plutôt que de dévoiler ses réels sentiments. Malheureusement, cette attitude morose, triste est souvent définie par les informations que nous percevons et donc les médias de manière générale.

Si à la base vous ne vous sentez pas très bien, le fait de regarder les médias n’arrangera pas votre situation, bien au contraire. En regardant souvent les médias généralistes vous câblez votre cerveau sur le négatif et sur ce qui est hors de contrôle. Et ça développe la pensée compulsive, des pensées anxiogènes, des a priori, des idées préconçues… Et comme nos pensées et nos ressentis sont très liés, bien souvent nous nous sentons mal.

La diète médiatique : le remède contre l’information toxique

Si vous lisez cet article, ça signifie très certainement que vous avez compris la toxicité des médias et je vous en félicité.  En effet, les médias présentent le monde de manière très étriquée, avec des gros titres qui font peur, un nombre de morts impressionnant… Je pense qu’ au bout d’ un moment on peut tous en avoir marre de recevoir des informations toxiques à longueur de journée. Et le meilleur moyen pour cela c’est de démarrer une diète médiatique. Bien sûr cette prise de conscience peut prendre en compte différents facteurs :

  • La non objectivité des médias
  • Le temps que vous perdez
  • L’influence que les médias ont sur vous
  • Le stress que ça crée

Mais alors comment être un bon citoyen en faisant une diète médiatique ?

Après tout ça, vous allez surement me dire : « Oui j’ai compris que la diète médiatique possédait beaucoup de bienfaits, mais comment est ce que je peux rester un bon citoyen si je ne m’informe pas des actualités dans le monde ». Et bien c’est très simple.

Comme je l’ai déjà dit, faire une diète médiatique ne consiste pas à se couper de toute l’information mais plutôt à se couper de toute l’information négative. Et je pense même qu’il est préférable de faire une diète médiatique si l’on désire être un bon citoyen. En effet, démarrer une diète médiatique, c’est une démarche qui est avant tout proactive. Au lieu de subir toute l’information que vous recevez, vous décidez d’aller chercher celle qui vous intéresse. De plus, l’information que vous recevez des médias n’est pas toujours de source sûr, en allant chercher vous même votre information, vous pourrez vérifier vos sources. La diète médiatique ne vous coupe pas du monde, au contraire vous devenez plus conscient du monde dans lequel vous vivez.

ecoresponsable

De plus, si les actualités parlent d’une information ou d’un événement vraiment important, vous serez forcement au courant grâce à votre entourage. 

Et le citoyen engagé ?

Je pense que pour le citoyen engagé, se couper des informations est peut être un peu trop radical. Au lieu de regarder les informations de manière quotidienne, il peut décider de les regarder de manière hebdomadaire. C’est à lui de choisir la fréquence de visionnage des médias de masse. Il faut tout de même faire attention à ne pas être surexposé à ces informations.


Les bienfaits de la diète médiatique

La diète médiatique comporte beaucoup d’ avantages et voilà quelques bienfaits :

Un gain de temps

Regarder ou écouter les médias généralistes est en effet une tâche qui nécessite beaucoup de temps. Cette action est généralement très chronophage puisque toutes les informations circulent librement à travers les médias et lorsque vous en entendez une, elle est généralement répété par les radios, les chaînes d’informations en continu… Cela multiplie d’autant plus l’attention que vous portez à ces informations.

flow

Entendre l’ information consomme beaucoup de temps. De plus, les informations que vous entendez sont souvent hors de votre contrôle. Prenez l’exemple d’un ouragan qui fait des milliers de morts à l’autre bout de la planète. Allez vous vous rendre sur place pour aller les aider. Malheureusement je ne penses pas, nous sommes généralement très pris par notre vie quotidienne.

Ces informations sont souvent inutiles et nous prennent du temps pour rien. Les informations utiles sont les informations que nous pouvons implémenter directement dans notre vie.

Diminution du stress

Généralement, le message qui s’affiche avant chaque journal télévisé est « Attention danger« . C’est pour cela qu’en regardant les médias généralistes vous vous conditionnez à penser que le monde extérieur représente un immense danger pour vous. Ainsi, à chaque action que vous allez entreprendre vous serez stressé et inquiet.  Les médias jouent beaucoup sur notre biais de négativité en accompagnant leurs informations d’un cadre très anxiogène. En effet, les JT s’accompagnent généralement d’images très sombre, de témoignages de victimes, de commentaires angoissant… Cela amplifie beaucoup le sentiment de méfiance et d’ inquiétude déjà présent en nous.

D’ailleurs les sujets qui sont généralement abordés dans ce genre d’émissions ne sont guère plus positives :

  • La situation alarmante sur le réchauffement climatique
  • Le chômage, la crise
  • Les scandales alimentaires
  • Les réfugiés qui arrivent aux frontières

 

Un état d’ esprit plus positif

Cette caractéristique découle essentiellement de celle d’ avant. En effet, lorsque vous arrêtez de donner à votre cerveau des informations négatives, vous allez être moins stressé, moins agressif et plus heureux de manière générale. Tout ceci contribuera à faire de vous quelqu’ un de positif.

bonheur

Tourtes les informations que vous recevez conditionnent votre paradigme, c’est à dire vos croyances vis à vis du monde. Et le biais de négativité ( et oui encore lui ) a tendance à optimiser la mémorisation des éléments négatifs qui nous arrivent dans la vie.  Ainsi, nous mémorisons 3 fois plus facilement les informations négatives que positives. C’est pour cela, lorsqu’ il vous arrive un événement négatif, vous vous sentez peut être triste, en colère ou dégoûté; et bien il va falloir 3 autres événements positifs pour équilibrer la balance.

Vous aurez plus de choix dans la vie

Lorsque vous regardez les informations, vous vous conditionnez à penser petit. En effet, tout ce que les médias arriveront à provoquer chez vous, c’ est de la peur et la peur nous paralyse. Plus vous vous sentirez paralysé par la peur et plus votre zone de confort deviendra petite. Ainsi, vous aurez de moins en moins envie d’en sortir.

Malheureusement, toutes les informations qui nous sont présentés par les médias sont en dehors de notre zone d’influence. Si une catastrophe survient à l’autre bout de la planète nous ne pouvons rien y faire. Si vous voulez réellement agir sur les événements dramatiques qui se passent dans le monde, il est essentiel de vous focaliser sur votre zone d’influence pour l’agrandir, plutôt que de regarder en dehors.

C’est pour cela qu’ arrêter de regarder les médias généralistes et choisir vous – même vos propres informations peut se révéler très utile.

Arrêter de regarder les médias est le début d’une d’une longue liste d’actions quotidiennes pour reprendre votre vie en main. En effet, au lieu de recevoir les informations la bouche ouverte, vous allez commencer à sélectionner vous – même vos informations. Cette démarche proactive améliorera votre esprit d’initiative.

Si vous voulez changer votre vie, ce n’est pas l’ environnement extérieur ou les JT qui changeront pour vous. C’est à vous de vous engager à changer : c’est UN CHOIX.

Une meilleure alimentation

Nourrirure

Là vous allez me dire : »Mais quel est le lien entre avoir une bonne alimentation et le fait de regarder les médias? ». Et bien je vous répondrai que ça a tout avoir. En effet, les médias nous conditionnent à avoir un comportements, des émotions et des pensées négatives. Mais les études démontrent que plus nous sommes soumis à des émotions comme la tristesse, le dégoût et plus nous nous tournons vers les féculents. Ce comportement est tout à fait normal. Regarder les médias crée un manque chez nous, que nous devons combler combler par l’alimentation.

Je pense que ça vous est déjà arrivé de vous sentir mal et d’aller vous réfugier dans la nourriture. Ce mécanisme est observable avec les chips devant la télévision ou les pop-corn au cinéma.

Les études nous disent que lors d’un état de stress, notre corps libère des molécules que l’on appelle « Glucocorticoïdes ». Ces molécules ont pour rôle d’entraîner un besoin irrésistible de sucre et de gras; ce qui contribue énormément à la mal nutrition de notre société.

De plus, les émissions à la télé s’accompagnent également de pub ALIMENTAIRES. Et ces pubs nous conditionnent à penser que certains aliments sont bons pour notre santé. En voici 2 exemples : le lait et la viande. Vous avez surement en tête des slogans comme « Les produits laitiers sont nos amis pour la vie », mais si vous vous renseignez de votre côté, vous vous rendrez compte que ceci est faux.

Pour plus d’informations sur le lait : Science et avenir

Pour plus d’informations sur la viande : Top santé


 

Comment pratiquer la diète médiatique ?

Maintenant que vous avez compris les différents avantages de la diète médiatique, il est essentiel de savoir comment la pratiquer.

Arrêter les médias de masse

La première étape pour démarrer une diète médiatique consiste à arrêter de regarder des médias grand public. En effet, ces médias ont un seul but : augmenter leur part de marché. Ils s’en fichent complément de savoir dans quels état vous vous sentez ; le plus important c’est qu’ils aient une bonne audience.  Pour cela je vous conseille d’arrêter les médias comme :

  • Journaux télévisés ( JT, sit web d’informations généralistes, google actualités…)
  • Journaux d’informations généralistes ( Le monde, Libération…)

diète médiatique

Choisir soi – même ses informations

La prochaine étape consiste à choisir soi même ses différentes sources d’informations. Ce n’est pas parce que vous vous coupez des médias généralistes que vous devez vous couper de toutes informations. Seules les informations négatives et inutiles sont à bannir.

A la place de regarder le JT de 20h, vous pouvez par exemple choisir de lire un bon livre de développement personnel, qui sera bien plus bénéfique sur le long terme. Vous n’ êtes même pas obligé de lire, puisqu’ il existe de très bons audio de ces livres disponible sur audible. D’excellentes vidéos du TED existe d’ailleurs sur Youtube si vous en avez marre des JT.

Vous pouvez remplacer le JT par une bonne séance de sport, une ballade entre amis… Le plus important c’est de faire quelque chose que vous aimez et qui vous fera évoluer sur le long terme.

diète médiatique

Faire un test pendant 7 jours

Peut – être vous n’êtes pas convaincu de ce principe de diète médiatique et vous dîtes que toutes ces informations négatives ne vous atteignent pas. Mais même si cela était vrai, je vous suggère tout de même d’ essayer pour voir les résultats que cela peut donner. Etre sceptique c’est bien, mais être un bon septique c’est mieux. Si vous voulez plus d’informations sur le fait d’être un bon septique, je vous suggère d’aller faire un tour sur mon article : « Résumé des 5 accords toltèques »

Je vous suggère d’arrêter les médias d’informations généralistes pendant 7 jours. Si vous constatez des changements, continuez autrement arrêtez.


 

Un dernier conseil avant de démarrer la diète médiatique

Je n’ai cessé de la répéter au cours de l’article, mais lorsque vous démarrer une diète médiatique, il est essentiel de ne pas se couper de toute l’information. Si vous faîtes cela, vous risquez de vous couper d’une source d’évolution importante. Si vous avez peur de vous coupez des médias de masse et de ne plus rien avoir à dire à vos amis ou famille ; je vous invite à vous renseigner sur des sujets à la mode comme la technologie. Pour cela il existe différents supports :

  • Magazine : Future Science ou Sciences et vie
  • Chaînes Youtube : E – Penser, Poisson Fécond, Dirty Biologie

Si la technologie ne vous intéresse pas, il existe d’autres sujets tout aussi passionnant comme l’économie, la politique, l’écologie… Et il existe divers sites internet ou chaînes Youtube qui traîtent de ce sujet. De plus, la plus part du temps ces sujets sont traités par des particuliers ou personnes indépendantes. Ainsi elle ne subissent pas la pression des différents médias de masse.

 

J’espère qu’au travers de cet article, je vous aurez aidé à comprendre que l’ information de masse n’est pas forcément une bonne chose. Il est préférable d’être curieux, plutôt que de subir toute l’information que l’on donne. Si avez aimé l’article, n’hésitez pas à le commenter et à le partager.

Une réponse

  1. Francoise dit :

    J adhère totalement à la diète médiatique puisque ça permet en premier lieu d avoir une alimentation plus saine 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez